SMS et conduite


Il est difficile d’ignorer l’envie de lire ou d’envoyer un SMS dès qu’il clignote sur votre téléphone, mais envoyer des SMS et conduire peut être mortel. Vous ne devriez jamais envoyer de SMS et conduire. L’envoi de SMS et la conduite sont considérés comme une conduite distraite (en détournant les yeux de la route, les mains sur le volant, votre attention sur la conduite).

La voie vers une sécurité améliorée

Pour éviter les blessures graves et même la mort causées par l’envoi de SMS au volant, il faut d’abord rompre avec cette habitude. Vous n’avez pas besoin de lire ou de répondre à un SMS dès qu’il arrive. Cela peut attendre. Au lieu de répondre instantanément à un SMS, essayez ceci :

  • Garez-vous dans un parking sécurisé. Si vous attendez un texte important avant de monter dans la voiture, prévoyez à l’avance de le lire et d’y répondre. Cela signifie conduire jusqu’au parking sécurisé le plus proche. Si vous conduisez dans une ville ou une ville, trouvez un parking. Si vous êtes sur l’autoroute, vous devrez peut-être attendre un peu plus longtemps pour trouver une sortie qui vous emmènera dans un endroit sûr pour vous garer. Ne garez jamais votre voiture sur le bord d’une autoroute.
  • Dites à vos amis et à votre famille que vous ne lirez pas ou ne répondrez pas aux SMS pendant que vous conduisez.
  • N’envoyez jamais de SMS à d’autres personnes que vous savez être sur la route.
  • Si vous êtes un parent, concluez un contrat avec votre nouveau conducteur adolescent pour ne pas envoyer de SMS et conduire. Incluez une conséquence et continuez si vous découvrez que votre enfant envoie des SMS en conduisant.
  • Éteignez votre téléphone ou mettez-le en sourdine. Cela vous permettra de résister plus facilement à la tentation de vérifier votre téléphone.
  • Modifiez les paramètres de votre téléphone afin que, pendant que vous conduisez, les SMS et autres notifications ne soient pas envoyés.
  • Utilisez des applications de conduite sûre pour surveiller les SMS et la conduite de votre conducteur adolescent.
  • Faites-vous aider par un passager. Si vous attendez un SMS important, demandez à un passager (enfant, conjoint, ami) de lire et de répondre à votre place.
  • Mettez votre téléphone quelque part où vous ne pouvez pas l’atteindre. Mettez-le assez loin pour le rendre difficile à atteindre. Faites attention à ne pas l’atteindre en conduisant si vous reprenez vos anciennes habitudes.
  • Évitez toute distraction au volant. L’envoi de SMS n’est qu’un aspect de la distraction au volant. Manger, parler au téléphone, écouter de la musique forte, atteindre quelque chose dans la voiture, se raser et se maquiller sont tous des exemples de distraction au volant.
  • Vérifiez les lois de votre état. Chaque jour, de plus en plus d’États créent des lois strictes sur la distraction au volant.
  • Soyez un bon exemple. Si vous voulez apprendre à vos jeunes enfants et adolescents conducteurs à ne pas texter et conduire, montrez l’exemple. Rangez votre téléphone à chaque voyage et soyez cohérent. C’est comme montrer à vos enfants qu’ils doivent boucler leur ceinture de sécurité avant de prendre la voiture.
  • Encouragez vos enfants à vous dire si un ami ou un membre de la famille envoie des textos en conduisant. Assurez-vous de dire quelque chose à cette personne. Si nécessaire, ne laissez pas votre enfant conduire avec cette personne à l’avenir. N’ayez pas peur ou ne soyez pas gêné d’en parler à quiconque conduit votre enfant. C’est trop important pour être ignoré.

Envoyer des SMS et conduire

  • Selon la National Highway Traffic Safety Administration, il y a 30 000 décès par distraction au volant. Environ 400 d’entre eux sont dus spécifiquement aux SMS.
  • L’utilisation du téléphone portable au volant provoque 1,6 million d’accidents par an, selon le National Safety Council.
  • Si vous êtes surpris en train d’envoyer des textos au volant, vous pourriez être passible d’une grosse amende ou même d’une peine de prison. Cela est particulièrement vrai si l’accident entraîne la blessure ou la mort d’une autre personne.
  • Les dommages à votre véhicule coûtent également cher. Même un garde-boue qui envoie des SMS en conduisant peut coûter cher à réparer. Plus les dommages sont importants, plus le coût de la réparation est élevé.
  • Les taux d’assurance augmentent pour une personne qui envoie des SMS en conduisant. Cela peut être une augmentation notable de vos dépenses mensuelles. Cela est particulièrement vrai si le conducteur a moins de 21 ans.
  • Perdez votre permis; perdre ta liberté. Si vous êtes accusé d’avoir envoyé des SMS au volant, vous perdrez probablement votre permis pendant un certain temps. Cela dépend de l’état dans lequel vous vivez. Cela peut ne pas sembler être une conséquence grave. Mais lorsque vous devez vous rendre à l’école, au travail ou dans un endroit amusant et que vous n’avez pas de chauffeur, cela peut être un réel problème. Envoyer des SMS et conduire se produit à tout âge. Cependant, les jeunes conducteurs adultes et adolescents sont plus à risque de ce comportement.

Questions à poser à votre médecin

  • Existe-t-il une technologie disponible pour suivre les textos et la conduite de votre enfant ?
  • Dois-je attendre que mon adolescent ait un certain âge pour conduire afin de réduire le risque de distraction au volant?

 

Ressources

Centers for Disease Control and Prevention : Conduite distraite

Commission fédérale des communications : les dangers de la distraction au volant

Département des transports des États-Unis, National Highway Traffic Safety Administration : Distracted Driving


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *