Plan d’action contre la dépression post-partum


La dépression post-partum est une maladie mentale qui affecte les femmes après l’accouchement. Pour certaines femmes, il est normal de ressentir le « baby blues » quelques semaines après l’accouchement. Avec la dépression post-partum, les sautes d’humeur, les sentiments de tristesse, de solitude, d’inutilité, d’agitation, d’anxiété, de perte d’appétit et de périodes prolongées de pleurs durent bien plus que quelques semaines. Vous pouvez même vous désintéresser du bébé. Ces sentiments peuvent commencer à tout moment entre un mois et un an après l’accouchement.

La dépression post-partum est plus susceptible de se produire si vous avez eu l’un des éléments suivants :

  • Antécédents de dépression post-partum
  • Dépression non liée à la grossesse
  • Syndrome prémenstruel sévère (SPM)
  • Un mariage ou une relation difficile ou très stressant
  • Peu de membres de la famille ou d’amis à qui parler ou dont on peut dépendre
  • Événements stressants de la vie pendant la grossesse ou après l’accouchement (comme une maladie grave pendant la grossesse, une naissance prématurée ou un accouchement difficile)

Chemin vers une meilleure santé

Si vous êtes à risque de développer une dépression post-partum après la naissance de votre bébé, il est important de créer un plan d’action contre la dépression post-partum. Il s’agit d’un plan d’activités que vous pouvez faire pour vous aider à combattre votre dépression. Il peut être utilisé en complément d’autres traitements pour aider à gérer votre dépression. D’autres traitements peuvent inclure une thérapie, des conseils ou des médicaments.

Plan d’action post-partum

Choisissez une zone et ajoutez d’autres zones à mesure que vous commencez à vous sentir mieux.

  1. Rester actif.

Prenez le temps chaque jour de faire de l’activité physique, comme marcher pendant 10 à 20 minutes ou danser sur une chanson préférée.

Chaque jour de la semaine prochaine, je passerai au moins ______ minutes à faire ___________________________ .

  1. Faites quelque chose que vous pensez être amusant chaque jour.

Essayez de faire quelque chose qui a toujours été amusant, comme un passe-temps, écouter de la musique ou regarder une émission de télévision préférée.

Chaque jour de la semaine prochaine, je passerai au moins ______ minutes à faire ____________________________ .

  1. Passez du temps avec des personnes qui vous aident ou vous soutiennent.

Il est facile d’éviter les gens lorsque vous vous sentez déprimé. Mais vous ne devriez pas être seul tout le temps. Passez du temps à parler ou à faire des activités avec les gens. Parlez-leur de ce que vous ressentez. Mais sachez que ce n’est pas grave si vous ne pouvez pas parler de vos sentiments au début aussi.

Au cours de la semaine, je prendrai contact pendant au moins ______ minutes avec ______________________ (nom), en faisant ou en parlant de ______________________ .

  1. Relaxer

Pour de nombreuses personnes souffrant de dépression, il est difficile d’arrêter de se sentir triste ou d’avoir des pensées malheureuses. Se détendre peut aider. Essayez de prendre des respirations lentes et profondes, de vous dire doucement des choses réconfortantes ou de prendre un bain chaud.

Chaque jour de la semaine prochaine, je m’entraînerai à me détendre au moins ____ fois pendant au moins ____ minutes à chaque fois.

  1. Fixez-vous des objectifs simples.

Ne vous attendez pas trop trop tôt. Fixez-vous des objectifs simples, comme prendre le temps de lire quelques pages d’un magazine ou de préparer une tasse de thé ou de cacao. Retardez les grandes décisions jusqu’à ce que vous vous sentiez mieux. Donnez-vous du crédit pour chaque chose que vous faites. Diviser le travail en petites étapes

Ce que je veux faire, c’est _________________________________________

_________________________________________________________

Étape 1 _________________________________________________________

Étape 2 __________________________________________________________

Quelle est la probabilité que vous fassiez les choses ci-dessus au cours de la semaine prochaine ?

  • Très probable
  • Peut-être
  • Incertain
  • Probablement pas

Adapté avec la permission de Ted Amann, RNC.

Choses à considérer

Se sentir déprimé ne signifie pas que vous êtes une mauvaise personne. Cela ne veut pas dire que vous avez fait quelque chose de mal ou que vous l’avez provoqué vous-même. Si vous avez accouché récemment et que vous vous sentez triste, triste, anxieuse, irritable, fatiguée ou si vous présentez l’un des autres symptômes de la dépression post-partum, rappelez-vous que de nombreuses autres femmes ont vécu la même expérience.

Appelez immédiatement votre médecin ou obtenez de l’aide d’urgence si vous ressentez l’un des symptômes suivants :

  • Sentiments de désespoir et de désespoir total
  • Se sentir déconnecté de la réalité (entendre ou voir des choses que les autres ne voient pas)
  • Sentir que vous pourriez vous blesser ou blesser votre bébé

Appelez Postpartum Support International au 1-800-944-4773 pour parler à un bénévole qui peut fournir un soutien et des ressources dans votre région.

Si vous avez des pensées suicidaires, appelez la National Suicide Prevention Lifeline au  1-800-273-TALK (8255)  pour un soutien émotionnel gratuit et confidentiel – ils ne parlent pas seulement de suicide.

Questions à poser à votre médecin

  • Que puis-je faire pour me sentir mieux lorsque je souffre de dépression post-partum ?
  • Comment puis-je prendre soin de moi pendant que je m’occupe de mon bébé?
  • Dois-je prendre des médicaments ?
  • Les médicaments sont-ils sûrs si j’allaite ?
  • Dois-je consulter un psychiatre ou un conseiller?

Ressources

National Institutes of Health, Eunice Kennedy Shriver National Institute of Child Health and Human Development : Plan d’action pour la dépression et l’anxiété pendant la grossesse et après la naissance


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *