Frottis Pap (test Pap)


Un test Pap est un examen médical utilisé pour déterminer si une femme a un cancer du col de l’utérus. Un test Pap est aussi appelé test Pap. Il est effectué par un médecin, généralement dans le cadre d’un examen pelvien général. Lors d’un test Pap, le médecin prélève des cellules de votre col de l’utérus (situé au bas de votre utérus). Ces cellules sont ensuite analysées par un laboratoire. Le labo cherche quoi que ce soit d’inhabituel dans les cellules.

Pourquoi devrais-je faire un test Pap?

Les frottis vaginaux sont une partie importante de la santé des femmes. Ils sont votre meilleure méthode pour attraper le cancer tôt. En fait, un test Pap peut même détecter des changements précancéreux dans vos cellules. Si vous avez ces changements, votre médecin peut traiter ce qui les cause. Cela peut empêcher le cancer de se développer.

Chemin vers une meilleure santé

Quand dois-je commencer à avoir des frottis Pap?

L’American Academy of Family Physicians (AAFP) ne recommande pas le test Pap pour les femmes de moins de 21 ans.

L’AAFP recommande le test Pap pour les femmes âgées de 21 à 65 ans.

L’AAFP déconseille le dépistage du cancer du col de l’utérus (frottis Pap) chez les femmes de plus de 65 ans qui ont subi un dépistage préalable adéquat et ne sont pas autrement à risque élevé de cancer du col de l’utérus.

À quelle fréquence ai-je besoin d’un test Pap?

L’AAFP recommande le dépistage du cancer du col de l’utérus chez les femmes âgées de 21 à 65 ans, avec un test Pap tous les 3 ans. Les femmes âgées de 30 à 65 ans qui souhaitent allonger l’intervalle de dépistage peuvent opter pour un test Pap avec test du papillomavirus humain (HPV) tous les 5 ans. En effet, de nouvelles preuves médicales suggèrent qu’il n’y a aucun avantage à effectuer ces tests plus souvent.

Dois-je faire quelque chose pour me préparer à mon test Pap?

Assurez-vous d’informer votre médecin de tous les médicaments que vous prenez. Certains médicaments contraceptifs peuvent modifier les résultats du test.

Il y a certaines choses que vous devriez éviter avant votre test Pap. Pendant les deux jours précédant votre test Pap, ne :

  • Avoir des relations sexuelles
  • Douche
  • Utiliser des spermicides
  • Utilisez des crèmes vaginales
  • Utilisez des tampons
  • Utilisez des déodorants vaginaux

Vous ne devriez pas non plus faire de test Pap pendant vos menstruations. Tout ou partie de ces choses pourraient rendre les cellules anormales plus difficiles à identifier.

Que fera mon médecin pendant le test Pap?

Votre médecin insérera un spéculum dans votre vagin. Un spéculum est un outil qui maintient le vagin ouvert afin que le médecin puisse examiner votre col de l’utérus. Le spéculum fait cela en écartant les parois vaginales. Ensuite, votre médecin prélèvera des cellules de votre col de l’utérus à l’aide d’un long coton-tige ou d’une petite brosse douce.

Est-ce que ça va faire mal?

L’examen peut être inconfortable, mais il n’est généralement pas douloureux. Lorsque votre médecin prélève les cellules de votre col de l’utérus, vous pouvez ressentir une légère pression ou un pincement rapide. L’examen complet ne prend que quelques minutes.

Comment vais-je me sentir après ?

Vous devriez vous sentir tout à fait normal après votre test Pap. Mais vous pouvez avoir des saignotements (une petite quantité de saignement) pendant une courte période.

Combien de temps faudra-t-il pour obtenir mes résultats ?

Vous pouvez avoir des nouvelles de votre médecin en aussi peu qu’une semaine, mais cela peut prendre jusqu’à 3 semaines pour obtenir vos résultats. Cela dépend de votre médecin et du laboratoire.

Ai-je besoin d’un test Pap après la ménopause?

Vous devriez continuer à faire des tests Pap, même après la ménopause. Vous devriez en avoir jusqu’à l’âge de 65 ans, sauf si vous appartenez à l’une des autres catégories.

Et si j’ai subi une hystérectomie ?

L’AAFP ne recommande pas les frottis Pap pour les femmes qui ont subi une hystérectomie, avec ablation du col de l’utérus, pour une maladie non cancéreuse.

Choses à considérer

Si on vous avise que votre test Pap est anormal, cela ne veut pas dire que vous avez un cancer. Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les résultats de votre test Pap peuvent être signalés comme anormaux. La plupart du temps, un résultat anormal est causé par une infection du col de l’utérus. Ou il pourrait s’agir d’un mauvais échantillon.

Votre médecin peut effectuer un autre test Pap immédiatement. Ou votre médecin peut vous faire attendre plusieurs mois avant de faire un autre test Pap. Dans ces cas, ils pourraient attendre que les cellules anormales se libèrent. Même si cela peut faire peur, sachez qu’un test Pap anormal n’est le plus souvent pas inquiétant.

Si vos résultats sont toujours anormaux ou non concluants (certains), votre médecin peut effectuer une colposcopie. Une colposcopie est une procédure au cours de laquelle votre médecin utilisera un petit microscope pour examiner votre col de l’utérus. Il ou elle peut également retirer un morceau de tissu lors de cet examen. C’est ce qu’on appelle une biopsie. Le tissu sera examiné en laboratoire pour déterminer si des cellules cancéreuses sont présentes.

Si votre médecin découvre un cancer, il discutera avec vous des options de traitement. Ceux-ci dépendront du stade du cancer que vous avez. Le cancer du col de l’utérus est traitable et guérissable s’il est détecté à un stade précoce.

Questions pour votre médecin

  • Dois-je faire un test Pap?
  • Mon médecin peut-il effectuer un test de Pap?
  • Puis-je faire quelque chose pour prévenir le cancer du col de l’utérus?
  • Suis-je plus à risque de cancer du col de l’utérus s’il est présent dans ma famille ?
  • Quels sont les symptômes du cancer du col de l’utérus ?

Ressources

Instituts nationaux de la santé, MedlinePlus : test Pap


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *